Mandarine, pamplemousse, mangue et litchi

Bonjour!

La semaine dernière, le site du Palais des Thés était en maintenance, et il faut dire que je n’avais plus beaucoup de sous…  mais j’avais envie de thé, de nouvelles saveurs, de thé fruité et gourmand.
Je me suis donc rendue à l’hypermarché et j’ai pris 2 boîtes de thé Twinings en sachet.

C’est de loin la marque je préfère dans les thés vendus en grandes surfaces, mais je n’avais pas encore goûté ceux-ci.
Tous deux sont des thés verts, l’un est à la mangue et au litchi, l’autre au pamplemousse et à la mandarine.

Comme c’était l’heure du goûter quand je suis rentrée, j’ai commencé par tester le thé que je trouvais le plus gourmand, celui à la mangue et au litchi.

Que dire ? Délicieux et frais. Les goûts se ressentent tous très bien, autant celui des fruits que du thé vert en lui-même. Je trouve que c’est une boisson idéale pour remplacer le grignotage en journée car sa saveur gourmande satisfait pleinement les papilles.
C’est un thé un peu passe-partout, que l’on peut aussi prendre au petit déjeuner ou en dessert.

Par contre, comme c’est à la base du thé vert, ce n’est pas un thé que je boirais le soir. Après 17h je préfère les tisanes.

Je n’ai pas testé les deux thés le même jour, préférant me réserver un peu de suspense 😉

Mais ceux qui suivent mon compte Twitter le savent peut-être déjà, c’est le lendemain que j’ai testé le thé vert à la mandarine et au pamplemousse.

Et là, ça été la bonne surprise.
A la première gorgée, le goût m’a tout de suite saisie. Une note de sucré rehaussée d’une pointe d’acidité, liée à la fraîcheur et à la force du thé vert. Ce n’est pas commun. Mais ce n’était pas mauvais non plus. Et après quelques gorgées, me voilà toute emballée par ce thé particulier.
Idéal par une journée chaude, comme aujourd’hui, pour donner un coup de fraîcheur et de pep’s.

J’ajoute que ces thés ont chacun des arôme divins. On prend autant de plaisir à les préparer qu’à les déguster!

Publié dans Billets du matin | Tagué , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Quand un parfum floral flotte dans l’air…

Bonjour!

Mon rythme de lecture s’est ralenti ces derniers jours #MerciLesMigraines alors en attendant une prochaine chronique, j’ai décidé de parler un peu de thé et de ma première commande sur le site Le Palais des Thés .

Propriétés-curatives-du-thé-de-rooibos-1

Alors moi, le thé, c’est plein et tout le temps. Thé noir, vert, blanc, tisanes, earl grey… J’ai dans mon armoire de quoi me désaltérer à tous les instants de la journée.
Jusqu’ici ma préférence allait surtout aux thés de supermarché, en sachet. Souvent des marques Twinings, Pickwick et plus récemment, Yogi Tea, du thé bio que j’aime beaucoup.

Et puis j’ai été à la recherche d’une tisane sympa à boire avant dormir, mais dans les supermarchés aucune ne me convenait. Pas de goût, toujours la même composition triste : verveine, camomille, fleur d’oranger, tilleul…. Le genre de truc qui me donnait plus l’impression d’avaler une tasse d’eau chaude.
Alors j’ai décidé de regarder sur le site Palais des thés.

Comme c’est ma première commande, j’ai décidé d’y aller mollo, juste de quoi me faire un premier avis, et j’ai pris leur tisane à la camomille – pomme – épices.
Comme j’aime beaucoup de goût de la pomme dans le thé, je me suis dit que ça devrait le faire.

Et le colis est arrivé aujourd’hui.

2017-05-09 14.52.08.jpg

Alors bien sûr je n’ai pas encore goûté la tisane que j’ai commandée, qui est encore bien à l’abri dans son grand sachet, je le ferai ce soir.
Mais le truc, c’est que j’ai reçu 3 échantillons offerts et que j’ai testé tout de suite. Du moins un.

Chaque petit emballage contient un sachet de thé en mousseline, et j’ai décidé de commencer par le Thé des sources. Sa description d’un thé à la menthe délicat associé à une pointe de bergamote et parsemé de pétales de rose et de bleuet m’a immédiatement attirée.
Il faut dire que j’adore les thés floraux. Ils dégagent souvent un parfum délicat et léger et ont un goût qui se sent mais qui n’est pas trop prononcé non plus. Bref, juste ce qu’il faut. En tous cas pour moi.

Pétales-de-roses-Fotolia_55

Alors que dire de ce Thé des sources ?
Déjà j’ai adoré son parfum! On sent que le mélange est subtil et travaillé. Les notes de rose et de bleuet embaument tout en permettant à la menthe de se faire une place discrète, sans alourdir « l’ambiance ». C’est parfait pour se relaxer.
Le goût est lui aussi très délicat, mais on sent bien les notes de chaque ingrédient. J’ai beaucoup aimé que le goût reste sur la langue quelques secondes, ce qui permet de mieux apprécier la saveur de ce thé.
Et enfin, aucune amertume dedans, aucun arrière-goût comme ça m’est souvent arrivé avec les sachets du supermarché.

Bref, une vraie réussite, et un thé que je vais commander en vrac sur Palais des thés.

thé des sources

Enregistrer

Publié dans Billets du matin | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 commentaires

Et si notre destin ne tenait qu’à quelques mots ?

Cette semaine, j’ai voulu relire un livre que j’avais découvert il y a quelques années, pour ne pas oublier qui je suis, pour ne pas oublier que j’ai des failles et que je suis avant tout un être humain. Il s’agit de La part de l’autre d’Emmanuel Schmitt.


J’ai connu l’auteur, Eric-Emmanuel Schmitt, il y a une dizaine d’années et j’ai lu une grande partie de sa bibliographie. Ce qui distingue ce livre des autres pour moi est qu’ici l’auteur ne parle pas de la religion ou de la spiritualité, comme c’est le cas pour beaucoup d’autres ouvrages. Il s’agit d’un roman philosophique et historique où l’écrivain essaie de comprendre ce qui a pu conduire un homme à devenir un des plus grands tyrans de l’histoire du monde. Et le lecteur, presque instinctivement, va chercher à comprendre avec lui.

Au travers de deux histoires parallèles, celle d’Hitler et celle d’Adolf H. on découvre deux mondes différents, mais où il y a régulièrement des recoupement. Parfois ça n’a rien à voir, parfois c’est troublant de similitude. Pour ça, Eric-Emmanuel Schmitt a décidé de partir d’un évènement : l’échec d’Hitler à l’école des Beaux-Arts de Vienne. Dans ce livre, Hitler est recalé, Adolf H. est accepté. Tout l’avenir du monde s’est peut-être joué lors de cette minute.

Car bien sûr, contrairement à ce que beaucoup de gens ont déjà dit sur ce livre, ce que fait E.E. Schmitt n’est que SUPPOSER, imaginer, en suivant la logique, quelle aurait été la vie d’Hitler s’il avait été reçu à l’Académie. Est-ce qu’il aurait poursuivi son rêve de devenir peintre ? Aurait-il fait les mêmes rencontres ? Vu les mêmes choses? Et, partant de là, aurait-il commis les mêmes actes ? C’est qu’on essaie de comprendre, tant l’auteur que le lecteur, à travers le personnage fictif d’Adolf H.

La vie d’Hitler n’en est pas moins fascinante, racontée dans cette histoire. On voit qu’il y a un vrai travail de recherche pour nous décrire au mieux celui qui est sans doute l’homme le plus détesté. J’ai beaucoup apprécié tous les petits détails, parfois infimes mais si justement  placés, pour trouver une once d’humanité à cet horrible personnage.

Et de ce fait, ce livre finit par nous amener à nous interroger sur nous-même. Car force est de constater qu’Hitler n’était qu’un homme. Un être humain comme vous et moi. Bien sûr ça ne justifie, n’excuse et ne résout rien. Mais nous dans tout ça ? Quelle est notre part d’ombre ? Où se cache cette part de l’autre en nous ? A quel point la laisse-t-on s’exprimer et à quel point la contrôlons-nous ? Jusqu’où est-on prêt à aller pour être quelqu’un de bien ?

 » L’erreur que l’on commet avec Hitler vient de ce qu’on le prend pour un individu exceptionnel, un monstre hors norme, un barbare sans équivalent. Or c’est un être banal. Banal comme le mal. Banal comme toi et moi. Ce pourrait être toi, ce pourrait être moi. Qui sait d’ailleurs si, demain, ce ne sera pas toi ou moi? Qui peut se croire définitivement à l’abri? A l’abri d’un raisonnement faux, du simplisme, de l’entêtement ou du mal infligé au nom de ce qu’on croit le bien? […] Tel est le piège définitif des bonnes intentions. Bien sûr, Hitler s’est conduit comme un salaud et a autorisé des millions de gens à se comporter en salauds, bien sûr, il demeure un criminel impardonnable, bien sûr je le hais, je le vomis, je l’exècre, mais je ne peux pas l’expulser de l’humanité. Si c’est un homme, c’est mon prochain, pas mon lointain. « 

En ces temps troublés (Présidentielles 2017 en France, attentats, etc) j’ai ressenti le besoin de lire ce livre. J’essaie de comprendre. Pourtant il ne s’agit que d’une hypothèse, mais nous n’avons que ça sur quoi nous fonder. Les hypothèses.

Enregistrer

Publié dans Livres du matin | Tagué , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Et si on pouvait lire les émotions ?

Bonjour,

ceux qui me suivent sur Twitter sont savent sans doute déjà que, finalement, j’ai décidé de chroniquer mes lectures sur Invincible Matin.

Après la chronique du Miracle Morning, j’ai eu envie de vous présenter un petit livre que j’ai lu il y a quelques temps, il s’agit de L’autre d’Andrée Chedid, aux éditions Librio.

l'autre

Un tout petit livre, une histoire toute simple. Nous passons à travers un village méditéranéen avec Simm et son chien Bic. C’est l’aube et tout est doux, tout est frais. Accoudé à une fenêtre de l’hôtel Splendid, un visage offre un sourire à Simm. L’instant est bref, mais la « rencontre » intense. Soudain un claquement, la terre tremble, les murs tombent…  Simm s’en sort indemne, mais ne retrouve pas cet homme qui, encore cinq minute auparavant, lui a souri. Alors il décide de tout mettre en oeuvre pour retrouver cet inconnu, même lorsque les secours n’y croient plus. Après tout qui sait ? Les miracles, ça existe…

Ah, petit livre certes, lu en une soirée. Mais quelles émotions j’en garde! Les styles sont entremêlés : poésie, théâtre, scénario… et toutes ces formes d’écritures nous transportent à travers les pages. On accompagne Simm, on ressent l’effet du simple sourire d’un inconnu, on sent que nous aussi, ça peut marquer notre journée, ensuite on a peur avec Simm, on s’inquiète pour lui et avec lui, on rit, on pleure, on espère… Si je devais résumer ce livre en une seule phrase, je dirais que c’est un livre qui fait respirer.
Je me suis étonnée que ce L’autre ne soit pas plus connu. Andrée Chedid a réussi à faire passer quantité d’émotions au travers de quelque pages, ce qui est très rare.

Enregistrer

Publié dans Livres du matin | Tagué , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Vous reprendrez bien un tweet ?

Bonjour!

J’ai décidé de créer un compte twitter pour ce blog. Pas de pallabres ici, vous pouvez le suivre en cliquant sur l’image, ou tout simplement sur le lien dans cet article.

cap tweet

Publié dans La pub du matin | Tagué , , , | 2 commentaires